Grossesse

Les 4 principales causes de fausse couche

Les 4 principales causes de fausse couche


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Assez fréquente puisqu'elle concerne environ 15% des grossesses, la fausse couche est vécue le plus souvent comme une expérience traumatisante. Elle peut survenir pour différentes raisons. Les explications d'Anna Roy, sage-femme à la maternité des Bluets à Paris.

1/ Les anomalies chromosomiques

  • La fausse couche ou l'avortement précoce spontané est l'arrêt au cours du premier trimestre d'une grossesse qui avait débuté normalement.
  • Dans la majorité des cas, elle est due à un problème chromosomique. La répartition des paires de chromosomes ne s'effectue pas correctement : 3 paires au lieu de 2 (trisomie), 1 seule paire au lieu de 2 (monosomie)… Certaines de ces anomalies chromosomiques vont empêcher le développement et la viabilité de l'embryon.
  • Comme la nature est bien faite, selon le principe de sélection naturelle, le corps de la mère va expulser cet embryon, qui ne pourra pas donner naissance à un enfant vivant. Parmi ces œufs "défectueux", on trouve l'œuf clair où n'existe pas ou plus d'embryon (seule s'est développée la partie destinée à former les annexes de l'œuf). Sauf exception, si la fausse couche est due à une anomalie chromosomique, cela ne doit pas faire craindre pour les grossesses suivantes.

2/ Les anomalies de l'utérus

  • Une anomalie dans la forme ou la taille de l'utérus, peut être préjudiciable à la poursuite de la grossesse jusqu'au terme. On distingue différentes anomalies.
  • Les malformations utérines corporéales : un utérus cloisonné (séparé en 2) ou encore un utérus cordiforme (trop fin et trop allongé) ne peuvent pas toujours permettre à un embryon de se développer. Si elles n'excluent pas la possibilité de donner naissance à un enfant vivant, le plus souvent prématuré, ces anomalies peuvent causer une fausse-couche selon leur degré de sévérité. Dans certains cas, il faudra envisager une intervention chirurgicale pour envisager une prochaine grossesse.
  • Les béances du col : le col de l'utérus est la “porte” qui doit restée fermée jusqu'au moment de la naissance. Lorsqu'il n'est pas suffisamment tonique, il peut s'ouvrir et causer une fausse couche.
  • L'hyploplasie de l'utérus : pour des raisons inconnues, il arrive que l'utérus soit trop petit pour permettre à la grossesse de continuer. Attention, ce n'est pas parce qu'une femme a un utérus hypoplasique, qu'elle ne pourra pas avoir d'enfant. Certaines d'entre elles arrivent à mener leur grossesse jusqu'à 33 SA (semaines d'aménorrhée). Tout dépend du degré de sévérité.

1 2